Les médecines douces, médecines parallèles ou médecines alternatives sont des médecines qui excluent tout élément ou médicament chimique pour soigner les patients.

Elles reposent sur différentes techniques manuelles ou sur l’ingestion de substances naturelles et recherchent une approche plus globale de la santé contrairement à la médecine conventionnelle qui s’intéresse à chaque organe de manière individuelle.

Voici quelques exemples de médecines douces les plus répandues en France:

– L’acupuncture : technique thérapeutique liée à la médecine chinoise et qui consiste à stimuler des zones de l’épiderme à l’aide d’aiguilles principalement  et permet de traiter différents déséquilibres de l’organisme.

– L’ostéopathie : méthode de soins qui permet de traiter les restrictions de mobilité du corps, mais aussi des troubles nerveux, fonctionnels et psychologiques.

– L’homéopathie : c’est une thérapie qui consiste à administrer à un malade des doses très faibles d’une substance qui provoque chez une personne en bonne santé des symptômes similaires à ceux du patient malade.

– La chiropractie : est une pratique manuelle qui permet de traiter les troubles de l’appareil locomoteur, de la colonne vertébrale, des membres inférieurs et supérieurs.

– La sophrologie : est une méthode de relaxation inspirée de l’hypnose qui a pour objectif de chasser les angoisses et les phobies et les transformer en pensées positives.

– La cure thermale : est un traitement qui se déroule dans une station thermale et repose sur l’utilisation d’eaux thermales et leurs dérivés (boue, gaz…) pour traiter les patients de différentes pathologies.

Les médecines douces connaissent de plus en plus d’engouement de la part des français, plus plébiscitée par les femmes car elles permettent de prévenir et d’atténuer voir même de guérir plusieurs maux. Toutefois, leur remboursement reste malheureusement en marge des remboursements de la sécurité sociale.

Remboursement de la médecine douce par les mutuelles

Les médecines douces sont généralement pratiquées par des médecins non conventionnés, dans ce cas les actes pratiqués ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

De nombreuses mutuelles proposent le remboursement de la médecine douce sous forme de forfaits par séance.

Toutefois, il existe des thérapies qui sont remboursées par la sécurité sociale telles que l’acupuncture et l’homéopathie car elles sont reconnues par cette dernière et sont remboursées sur la base d’une consultation de médecin généraliste, à condition d’être pratiquées par un médecin.

N’hésitez pas à utiliser notre comparateur de mutuelles afin de trouver le contrat de mutuelle qui couvre vos soins en médecine douce. Un large choix de formules y est proposé et vous permet de rembourser vos consultations en médecines douces.

 

Share This