Le retour du printemps n’est pas une bonne nouvelle pour la plupart des français souffrant d’allergies et d’asthme. Les allergènes présents en plus forte concentration à cette période de l’année sont la cause principale de la rhinite allergique plus connue sous le nom de rhume des foins.

Pourtant il existe des traitements de désensibilisation pouvant venir à bout de cette maladie ainsi que des gestes simples à adopter pour réduire les symptômes du rhume des foins durant le printemps.

Les causes de la rhinite allergique

Les principaux déclencheurs de crises d’allergie au printemps sont les pollens d’arbres : bouleaux, cyprès, frêne… ou les pollens d’herbacées : armoise, ambroisie…. En effet, si dès l’arrivée du printemps vous avez le nez qui coule, la gorge qui gratte, les yeux rouges et larmoyants et des éternuements à répétition, vous développez probablement une allergie saisonnière.

La pollution est également l’un des principaux déclencheurs de crises d’allergie et d’asthme. Elle est présente durant toute l’année dans l’atmosphère mais se fait plus remarquer au printemps en raison du réchauffement de l’air. Il convient donc aux personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique de s’éloigner des régions les plus polluées.

 Allergie est Asthme : un lien très étroit

L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des bronches qui deviennent étroites et entraîne une gêne respiratoire. La rhinite allergique et l’asthme sont étroitement liés car pour les personnes souffrant d’allergie, une exposition prolongée à un allergène sans aucun traitement efficace risque fatalement de conduire à un asthme, d’où l’intérêt d’une prise en charge précoce de la rhinite allergique.

 Traitement et amélioration du quotidien

Les antihistaminiques et les corticoïdes sont les traitements les plus fréquemment utilisés contre les symptômes de l’allergie. Mais le seul véritable traitement permettant d’éradiquer l’allergie est la désensibilisation. Cela consiste à exposer le patient de manière progressive à l’allergène responsable de sa maladie afin d’en réduire la réaction. Aujourd’hui, le traitement de désensibilisation se fait à l’aide d’un comprimé à placer sous la langue ; le traitement dure entre 3 et 5 ans mais cela en vaut la peine car la désensibilisation est efficace dans 80% des cas.

Pour avoir plus de renseignements concernant ce traitement, n’hésitez pas à en parler à un allergologue qui saura vous diriger vers le traitement le plus efficace dans votre situation. Sachez que la plupart de nos mutuelles remboursent les consultations chez les allergologues.

Par ailleurs, pour mieux vivre le printemps et profiter des beaux jours, nous vous conseillons d’adopter des gestes simples au quotidien :

  • Aérer votre chambre régulièrement sauf la nuit et tôt le matin, moment des pics de pollens.
  • Limitez les promenades au parc et en forêt.
  • Fermez les vitres de votre voiture en roulant.
  • Evitez de tondre la pelouse.
  • Lavez vos cheveux ou brossez les tous les soirs.

 

Share This